Quelle est notre approche de la solitude ?

Briser les tabous, renforcer les réseaux et nouer des collaborations intersectorielles. Telles sont quelques-unes des recommandations politiques de la haute école Odisee au terme d’une étude sur le terrain consacrée à la question de savoir comment nous pouvons mieux aborder la solitude et l’isolement à Bruxelles.

Les résultats de l’enquête ont été présentés lors d’une journée d’étude. De même que le 'Resokit' : des méthodes concrètes pour lutter de manière professionnelle contre la solitude et l’isolement.

La collaboratrice de projet Inge Verhaegen d’Odisee explique : "Nous souhaitons partager nos connaissances, proposer nos méthodes et nos instruments, comme nous le faisons maintenant avec le Resokit. La VGC favorise en outre la réunion de différents acteurs, le recensement de bonnes pratiques et l’élaboration d’une politique explicite. Nous progressons vers une ville plus solidaire."

© Sophie Nuytten